Articulations

indexCharbonet douleurs persistantes à l’index gauche. Le patient “ne s’explique pas” d’où ça peut venir. Les résultats de la radiographie sont clairs, mais peu concluants: structure osseuse sans anomalie, parties molles (muscles, ligaments, peau, …) sans particularité et le rapport final conclut qu’il n’y a… pas de problème. Un exemple typique de “douleurs invisibles”.
La thermographie, elle, a très clairement révélé une importante inflammation des tissus. Cela a confirmé l’existence d’un problème bien réel, expliquant les douleurs, ce qui a conforté le patient dans son ressenti et orienté le médecin traitant sur la nature de la pathologie et les pistes à suivre pour optimiser les soins, en intégrant son complément d’anamnèse.

flir1330

articulation du coude douloureuse, sans traumatisme (coup ou chute). Suspicion d’épicondylite (“tennis elbow”), tendinite.

La radiographie pourra détecter des fissures, fractures, arrachement osseux, ostéoporose, ou arthrose, alors que la thermographie pourra mettre en évidence un problème musculaire, de ligaments ou cartilage.

Si ces deux méthodes de dépistage ne montrent rien, une thermographie du haut du dos (épaule, nuque) ainsi que de la main est indiquée pour rechercher le point déclencheur (Trigger Point) à l’origine de la douleur présente dans le coude. Les Triggers Points n’étant pas toujours douloureux eux-mêmes, les images obtenues aideront le thérapeute à identifier la source du problème et prendre en charge toute la zone concernée plutôt que de se centrer exclusivement sur le coude douloureux.

Retour